Le livre

Livre Fais-le pour toi | Frédérique Dufort | Communauté de partage pour adolescents

« Une fille qui cherchait à donner des conseils aux autres, mais qui en avait pourtant autant besoin qu'eux. »

Frédérique Dufort

Le livre

C’est la meilleure façon de décrire la relation amour-haine que j’ai entretenue pendant plus de 7 ans avec ce projet. À travers lui, j’ai vécu mes plus grands bonheurs, mais aussi mes plus grandes déceptions. Il m’a vu vieillir, me questionner, me perdre et me retrouver. Loin d’être un journal intime, il a été plutôt comme un dossier d’essais à l’intérieur duquel j’ai noté mes erreurs et mes bons coups, mais aussi ceux des gens que je côtoyais.

Entre l’adolescence et la transition vers l’âge adulte, la trajectoire de ma vie, tout comme celle du livre, a changé assez souvent. Je réalisais qu’on était tous dans le même bateau, perdus dans nos questionnements, isolés par nos peurs, encadré par un moule qui ne nous correspond jamais parfaitement.  Puis j’ai réalisé que c’est ce que je voulais offrir au lecteur, peu importe son âge où la situation dans laquelle il se trouve : Un échappatoire pour le rassurer et l’encourager, mais surtout, un ouvrage qui le fasse se sentir un peu moins seul.  Fais-le pour toi, c’est un regroupement d’idées et de questions qu’on s’est tous déjà posées.

Au départ dédié aux adolescents, je crois sincèrement qu’à sa façon, il saura rejoindre un public beaucoup plus large.  Il s’adresse en fait à l’adolescent qui vit au fond de nous tous, peu importe notre âge. Ce petit être aux mille-et-une questions qui cherche à plaire aux autres plutôt qu’à s’aimer lui-même. Celui qui a besoin d’être rassuré et réconforté, mais aussi motivé à croire en lui pendant une période de sa vie où on il se sent incompris.

Son premier chapitre est un peu flou, comme le début de toute bonne aventure qui n’a pas vraiment de destination finale. Puis au fil des pages, il apprend de ses erreurs, se clarifie, prend de la confiance et aide les autres à en faire autant.  J’espère qu’il t’aidera autant qu’il m’a aidée moi.

Parce qu’il n’est jamais trop tard pour apprendre à faire les choses pour soi.

Skip to toolbar