Quand la jeunesse nous inspire en tant qu’adulte

.

Être victime d’intimidation durant sa jeunesse laisse des traces indélébiles, des cicatrices qui restent apparentes malgré nos efforts pour les camoufler. Trouver le moyen de se faire confiance à nouveau est le travail d’une vie, et malgré qu’il faille y aller à petits pas, c’est possible d’un jour apprendre à faire les choses pour soi.

On réalise rapidement que la vie est remplie de beaux moments et de personnes extraordinaires qui croiseront notre route et qui laisseront leur marque dans nos vies : que ce soit un groupe d’amis rencontré il y a 20 ans ou bien des modèles qui nous inspirent à suivre notre voix intérieure. Ce qui est fascinant est que bien souvent, nous apprenons autant, sinon plus, des gens plus jeunes que nous. Leur vision de la vie est pure, sans être encombrée par l’expérience de la vie adulte. C’est peut-être cette version de la vie que nous devrions garder en tête. En gardant notre cœur d’enfant, on réussit à savourer les petites joies du quotidien ; joies qui, dans cet état d’esprit, se doivent d’être partagées au plus grand nombre de personnes possible.

Pour ma part, à l’exception du talent et de la générosité sans fin de Frédérique, ce qui a frappé une corde sensible dans mon cœur, c’est sa relation avec son petit frère Philou. Ceux qui côtoient une personne «merveilleusement différente» peuvent vraiment saisir la magie qui opère lorsque le contact s’établit. Pour elle, c’est Philou. Pour moi, c’est mon cousin Thomas, qui est trisomique et qui a eu 16 ans cette année. Nous apprenons tellement à voir la vie d’une manière différente en les côtoyant ; ils remettent notre vie en perspective, nous obligeant à vivre avec eux dans le moment présent et nous faisant réaliser que le plus important n’est pas l’opinion que les autres ont de nous, mais bien celle que nous avons de nous-mêmes. C’est dans cette optique que j’ai voulu m’impliquer le plus possible dans la vie de mon neveu et de ma nièce. Je le fais pour eux, mais je le fais avant tout….pour moi!

Je n’ai pas la prétention de penser que je suis la personne la plus inspirante au monde car comme tout le monde, j’ai mes petits défauts. Mais si je peux avoir un impact positif sur une seule personne qui lira ceci, j’aurai donc accompli quelque chose. Prends le temps d’écouter ta petite voix. Suis tes rêves. Sois persévérant. Entoure-toi et inspire-toi de gens qui t’incitent à t’accomplir. Mais d’abord et avant tout, FAIS-LE POUR TOI!

Patrick

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Skip to toolbar